LA DÉPRESSION SAISONNIÈRE
La dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier (TAF), est une dépression liée au manque de lumière naturelle. Durant la période hivernale, les journées sont courtes et la luminosité moins intense.
Les symptômes, personnes et facteurs de risque de la dépression saisonnière.

Symptômes
Les symptômes suivants surviennent toujours à la même période de l’année, d’octobre à mars, mais surtout en novembre, en décembre et en janvier. Ils disparaissent progressivement au printemps ou spontanément durant un voyage sous le soleil.
– Une humeur triste présente tous les jours toute la journée, irritabilité.
– Une diminution du plaisir éprouvé lors d’activité ou de situations entraînant habituellement du plaisir.
– Un état de fatigue chronique et de la somnolence durant le jour, une difficulté à se lever le matin.
– Une perte d’intérêt et un manque d’initiative.
– Un manque de concentration, une difficulté à prendre des décisions.
– Un degré plus élevé de stress : cet état peut engendrer des comportements compensatoires tels que la consommation accrue d’alcool ou des envies incontrôlables d’aliments sucrés pouvant entraîner une prise de poids.
– Une impression d’être ralenti ou au contraire, agité.
– Un besoin accru de sommeil.
– Une baisse de productivité aux études ou au travail.
– Une baisse de la libido.
– Une tendance à s’isoler.
– Un sentiment de dévalorisation, une culpabilité.
– Des idées noires, des pensées de mort ou même des idées suicidaires.

Pourquoi prévenir?
Pour réduire les symptômes de la dépression saisonnière
Pour avoir plus d’énergie et une meilleure humeur durant les mois où les heures d’ensoleillement sont à leur plus bas.

MESURES PRÉVENTIVES DE BASE

    Bain de lumière naturelle

Prendre l’air au moins 1 heure par jour et un peu plus longtemps les jours gris, même durant l’hiver. L’éclairage d’intérieur est très différent du spectre lumineux du soleil et n’a absolument pas le même effet que la lumière extérieure.
Laisser pénétrer le maximum de lumière solaire à l’intérieur de sa demeure. Des murs de couleurs pâles augmentent à coup sûr la luminosité d’une pièce. On peut aussi placer quelques miroirs à des endroits stratégiques.

    Exercice physique

S’il est pratiqué à l’extérieur, à la lumière du jour, l’exercice physique aide à prévenir la dépression saisonnière. La pratique de sports d’hiver ajoute aussi une note de plaisir.

Autres mesures préventives

Consommation de poisson

Chez les Islandais, on observe peu de dépression saisonnière comparativement à d’autres peuples nordiques. Certains chercheurs attribuent ce phénomène à leur consommation élevée de poisson et de fruits de mer2. Ceux-ci sont riches en acides gras oméga-3, des nutriments qui semblent contrer la dépression.

Source : passeport santé

L’omega Guard a la propriété de stabiliser les humeurs, ce qui est un atout en temps de dépression saisonnière. Évitez de prendre l’Omega Guard au déjeuner car le matin, votre foie travaille toujours au ralenti.
En plus, Il est aussi reconnu pour favoriser une meilleure santé cardiaque
puisqu’il aide tous les vaisseaux sanguins sans exception.
LA VITAMINE D, LA VITAMINE SOLEIL
. Prenez 1 comprimé de Vitamine D3 de 1000 u.i. par jour le matin et vos besoins seront comblés. La vitamine D est assimilée par le foie, à prendre l’hiver d’octobre à mai.
LE COMPLEXE SOULAGEMENT DU STRESS
Relaxez et restez calme, sans somnolence avec le Complexe Soulagement du Stress. Notre produit qui procure un rapide soulagement de la tension tout en favorisant la vivacité, contient un mélange unique d’ingrédients naturels, traditionnellement utilisés – L-théanine, ashwaganda, bêta-sitostérol et L-tyrosine.
LE COMPLEX B
Combattez stress et surmenage quotidiens naturellement avec les caplets de Complexe B de Shaklee. Ils procurent à votre corps une dose gérable de toutes les vitamines B en niveaux liés aux besoins quotidiens du corps. Les vitamines du complexe B renferment une gamme de propriétés intéressantes en ce qui a trait notamment au fonctionnement du cerveau, mais celle qui aurait le plus d’incidence sur tout ce qui touche aux neurotransmetteurs, à la dopamine et à la sérotonine, bref, aux connexions qui ont un impact sur notre humeur, c’est la vitamine B6. On la prescrit d’ailleurs aux femmes qui présentent des symptômes importants de troubles de l’humeur en
période de PMS.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.